Cloué

 Sortir des ornières de l’histoire
   

Pour avoir su prendre conscience de la nature de son patrimoine et de l’impérieuse nécessité de sauver ce qui pouvait l’être, Cloué fait partie de ces communes qui, bien que ne possédant pas (ou plus) de trésor architectural ou historique de premier plan, mérite néanmoins le détour. Ne serait-ce que pour feuilleter un instant les plus belles pages de son histoire. Se perdre sur les sentiers moyenâgeux qui conduisaient autrefois les pèlerins à travers ses vallées verdoyantes, de Tours à St Jacques de Compostelle.

Le village connu un certain essor grâce au passage des dits pèlerins à l’église St Maixent ; église vendue comme tant d’autres biens nationaux au lendemain de la révolution, et transformée depuis … en habitation.

Citons pour ce qu’elle aura eut d’essentiel dans l’histoire de la commune, l’installation d’une commanderie de templiers au XIIème siècle. Commanderie dont il ne reste malheureusement plus qu’une salle voûtée et deux gisants de chevaliers aujourd’hui conservés en dehors de la commune. L’un en l’église Notre Dame de Lusignan et l’autre au musée Ste Croix à Poitiers.

A voir : Le lavoir, les murs de l’ancienne église St Maixent (XIVème siècle), le logis de Salvagère (XIVème siècle), la grotte Malvaux, la pierre tombale de la famille constant (XVIIème siècle), la fontaine de Gabouret.

Abonnez vous « Gratuitement » à notre Newsletter