Dissay

          Paisible bourg  de 3 150 habitants posé sur un écrin de verdure le long des berges du Clain. A 5 mn tout au plus du parc du Futuroscope,  Dissay se situe au carrefour des compromis pour les amateurs d’authenticité et visiteurs d’un jour n’ayant que peut de temps à consacrer à notre département (86).

          Malgré la découverte récente d’une nécropole accréditant la thèse d’une occupation  très ancienne du site (- 4 300 ans av JC), ce n’est qu’au VIIe siècle de notre ère que remonte les premiers témoignages sur l’existence d’un domaine (ou villa) alors appelé(e)« Diséio* » sur le territoire de la commune. Domaine qui, par extension ou déformation donnera son toponyme à Dissay.

(*)  Mention sur la charte de Saint-Bercaire en 673 d’un lieu qui pourrait probablement être Dissay en ces termes:  « in villa Diséio supra fluvium Crete »

Le plus méridional des châteaux de la Loire ?

          Ancienne résidence de campagne des évêques de Poitiers, son imposant château du XVe siècle, est inspiré de celui de Chaumont-sur-loire avec son parc dessiné par Le Notre, les fresques de son oratoire du XVIe siècle, ses douves et ses mâchicoulis, (…) aura reçu au cour de son histoire, la visite entre autres grands du royaume, de François Ier et de son épouse la reine Claude. De Louise de Savoie, du futur Roi Henri III accompagné du duc de Guise et bien plus tard de Louis XIV en personne, avant d’être pillé puis confisqué au titre des biens de l’église au lendemain de la révolution.

Un château d’exception ouvert à la visite (…)

          Aujourd’hui classé monument historique. Propriété privée et à ce titre  partiellement ouvert au public (…) bien que le château puisse apparaître comme le principal monuments de la commune, son esplanade vaut surtout  pour etre le point de départ de quelques belles balades à travers les marais, la vallée sèche et le coteau des pendants – une zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique au micro climat subméditerranéen-, (…) à deux pas de  l’ancienne voie romaine empruntée par les pélerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle.

          A voir pour compléter votre visite :

  • L’église Saint-Pierre et Saint-Paul du XVe siècle (remarquable pour sa chaire aux armes de la famille d’Amboise et son rétable en bois polychrome du XVIIe siècle).
  • La forêt de moulière et ses 4000 ha de feuillus et résineux (premier massif forestier de la Vienne).
  • Les 85ha du lac de St Cyr (son aire de loisirs et de baignade, son golf … et sa réserve ornithologique). 
  • La réserve naturelle du Pinail (ancien site d’extraction de la pierre dite « meulière »).

Envie d’apporter un commentaire, quelques précisions ou de nous transmettre une photo?

Code de sécurité:
security code
Merci d'entrer le code de sécurité:

Envoyer