La Bussière – « La labellisation des gites touristiques en Danger? »-

 

Bourgade d’une soixantaine de hameaux ou lieux-dits disséminés sur un territoire de plaines vallonnées et vallées escarpées plus ou moins boisées (…), la Bussières qui aura vu sa population divisée par 3 en l’espace de 150 ans pour se stabiliser aux alentours de 370 habitants apparaît comme un village isolé au cœur de quelques-uns des plus beaux paysages du Poitou.

Un territoire de 3 200 hectares situé dans le « Triangle d’or historique de la Vienne»; à moins de 10km des fresques millénaires de l’abbaye de St Savin classées au patrimoine mondial de l’UNESCO (photo ci-contre), ou du «Roc aux sorciers (véritable Lascaux de la sculpture avec ses représentations uniques datant de + de 15 000 ans).

Souffrant d’une offre touristique mal identifiée malgré la présence sur son territoire de 3 anciens châteaux, divers gîtes ruraux classés gîtes de France, parcours de pêches et sentiers de randonnées (…); la commune pourrait bien faire les frais d’une fuite en avant liée à la volonté de quelques-uns de s’asseoir sur:

  • La qualité de vie d’une population inscrite au sein d’une pyramide des âges fragilisée (les + de 45 ans représentants 63.2% de la population de la commune au lieu de 49.2 % au niveau national).

  • Un patrimoine naturel et un environnement préservé grâce au travail de fond réalisé par les équipes municipales précédentes.

  • Un paysage de carte postale baigné par les eaux de la Gartempe (cher à Gilbert Bécaud qui y installera un temps sa famille).

  • Un offre d’hébergement touristique labélisée regroupant plus 30 locations et chambres d’hôtes  » gites de France » dans un rayon de 10 km (hors locations VVF financées par la dette inscrite sur le budget de la commune à hauteur de 400 000 euros en 2017)

Une fuite en avant qui classait la Bussière à la 615 ième place dans le palmarès des 36 000 communes françaises en terme de montant d’encours de la dette au 31 décembre 2015 (source : Le journal du net )

Un encours de la dette passé de 719 euros/hab en 2013 à plus de 2 660 euros en 2015

( Source: le journal du net )

 
 

Un montant par habitant 3 fois supérieur à la dépense moyenne des communes de même taille, qui vaudra malgré ses cris d’orfraie dans la presse régionale le 16/11/2016, un zéro pointé au maire actuel pour sa gestion de la part de l’argus des communes. ( Voir le journal du net )

Des choix controversés, portant le sceau d’une vision politique étriquée mettant sur un même plan d’égalité: un potentiel touristique exceptionnel et le fiel de la spéculation déversé par des d’investisseurs étrangers à la commune.

Des choix contestés par une frange importante de la population lors d’une mobilisation sans précédent devant les caméras de France 3 et les objectifs de nombreux médias régionaux.

Une mobilisation visant à  informer et mettre l’équipe municipale actuelle face à ses responsabilités devant les dangers réels pour la santé, le tourisme et l’économie locale, d’une implantation de 6 puis 9 éoliennes de 180m de haut aux portes de la Bussière.

Des éoliennes prévues pour être installées par la société Valéco, sans concertation avec les communes environnantes. 

  • Dans le couloir de migration de nombreuses espèces.

  • A proximité d’une zone Natura 2000 et d’un nombre important d’espèces protégées.
  • A deux pas des étangs millénaires de la Puye
  • Dans le périmètre historique de l’ancien Prieuré fontevriste du XIIe siècle.

  • Au seuil de la Maison-Mère de la congrégation des filles de la Croix présentent depuis plus de 200 ans

  • Sur des terrains propriétés d’un joaillier, d’un entrepreneur du Blanc (36) et d’une habitante de Poitiers. 
 
 Aucun des 3  propriétaires ne résidents dans la commune

Photo-montage publié par la NR/CP pour illustrer son article du 17/02/2017

Un choix qui, pour n’être à l’heure actuelle que celui d’un quarteron, pourrait bien isoler plus encore la Bussière et sa population des 16 communes environnantes (St Savin, Chauvigny, St Pierre de Maillé, la Puye, Angles sur anglin, Paizay le sec, Lauthiers, Ste Radegonde, St Germain …..) ; lesquelles se sont toutes prononcées contre la réalisation d’un projet allant à l’encontre de l’intérêt général et du bien-être des populations concernées.

Liste des opposants au projet d’éoliennes de la Bussière:

M. Alain FOUCHÉ – Sénateur de la Vienne -, M. Jean-Michel Clément – Député de la Vienne -, M. Bruno Bellin – Président du conseil départemental -, M. Gérard Herbert – Maire de Chauvigny -, M. Enguerrand Delannoy – Maire de St Pierre de maillé -, M. Paul Puchaud – Maire de la Puye -, Mme Annie LAGRANGE -Présidente du CCVG, Maire de Lussac les Châteaux -, M. Jean-Marie ROUSSE – Maire de Saint-Savin -, M. Jacques de CREMIERS – Maire de Paizay le Sec -, M. Alain MARTIN – Maire de Lauthiers -, M. Xavier BOYER – Directeur de l’EPCC Abbaye de Saint-Savin sur Gartempe -, M. Chombart de Lauwe – Président de l’association des Prieurés Fontevristes -, Mme Isabelle Soulard – Conseillère Départementale – (…) et les conseils municipaux de 16 communes environnantes ( soit plus de 240 élus et représentants du peuple)

Code de sécurité:
security code
Merci d'entrer le code de sécurité:

Envoyer