la chapelle moulière

 La Chapelle Moulière
 
Tirant ses origines d’une ancienne terre cédée au XIe siècle à l’abbaye de Montierneuf pour y installer un Prieuré, la Chapelle moulière se situe au cœur du plus important massif forestier de la Vienne. 6800 hectares de chênes et de résineux partagés entre les communes de Bignoux, Bonneuil-matours, Dissay, Liniers, Montamisé, Beaumont-St Cyr, Saint Georges lès Baillargeaux, Vouneuil sur Vienne et la Chapelle Moulière.

Avec un territoire de 1711 hectares pour moitié occupé par la forêt, la commune qui comptait 675 habitants en 2013, pourrait bien profiter dans les prochaines années de son entrée au sein de l’agglomération urbaine de grand Poitiers.

Avec  un cadre de vie exceptionnel et un environnement préservé à ¼ d’heure tout au plus de l’ancienne capitale régionale (..); la Belle pourrait bien avoir en effet  quelques beaux atours à faire valoir.

Surplombant la vallée de la Vienne entre Bonnes et Bonneuil Matours ; siège d’une importante foire qui du XVe au XXe siècle aura participé de sa renommée, la Chapelle Moulière fait aujourd’hui partie d’une importante zone reconnue d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF).

Après avoir tiré l’essentiel de sa richesse de l’extraction de la pierre dite « de meulière ». Pierre extraite depuis la nuit de temps de ses terres argileuses. Et avec quelques 160 mares et autres points d’eau essentiels à la préservation des Tritons, reptiles et libellules.  Orchidées, chevreuils, martres, chauves-souris, faucons (…). La Chapelle Moulière apparaît aujourd’hui comme l’une des communes les plus impliquées dans le cadre de la préservation de son patrimoine naturel … et architectural.

A voir : Après une pause à la terrasse de l’unique Bar-Restaurant de la commune, la façade de l’église et le détail de ses modillons du XIIe siècle probablement originaires de la chapelle primitive … – Capella Moleriarum qui donnera son nom à la commune-.