Les étangs

Créés par les moines fontevristes  à l’aube XIIe siècle, sur des terres offertes à la toute jeune communauté par l’abbaye de St cyprien, les étangs de la Puye compte parmi les plus anciens du département de la Vienne.

Les plus exceptionnels aussi et les mieux préservés, tant pour la diversité de leur faune ou flore, que pour le témoignage, la richesse et la qualité des aménagements hydrauliques réalisés et toujours visibles aujourd’hui autour des vestiges de l’ancien Prieuré ou la Maison-Mère de la Congrégation des Filles de la Croix.

Des aménagements qui tout en tenant compte des contraintes liées à l’environnement naturel et grâce aux progrès techniques enregistrés au fil des siècles auront permis par la réalisation de digues ou l’installation d’un bélier hydraulique *, d’amener l’eau courante au coeur de la congrégation pourtant située en hauteur.

(*) Détail du bélier hydraulique inventé par les frères mongolfiers au XVIIIe siècle

Ayant permis par l’assèchement des marais, le développement de l’agriculture et l’alimentation en eau du village durant plus de 900 ans (…); celui dit de  » l’habit » accueille aujourd’hui une base de loisirs ombragée, une plage et un bar / restaurant au coeur du bourg.

Entièrement réaménagés il y a  quelques mois suite  aux importants travaux de désenvasement et de consolidation des berges réalisés par  la Fédération départementale de la Vienne (propriétaire des lieux), celui de  »Préguyon » légèrement excentré, bien que toujours situé dans le périmètre historique des vestiges de l’ancien Prieuré est entièrement dévolu à la pèche.

Alimenté en eaux par un bassin versant de près de 8000 hectares; Jouissant d’une réputation lui permettant d’envisager une prochaine labellisation. Le grand étang  » ou étang de Préguyon » apparaît comme l’un des pôles de développement touristique les plus prometteurs du « triangle d’or historique »*.

(*) Triangle inscrit entre les fresques millénaires de l’abbaye de St Savin classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, les sculptures pariétales (-15 000 ans) d’Angles sur anglin uniques au monde et la cité médiévale de Chauvigny avec ses 5 châteaux posés sur un même éperon rocheux.

Un espace préservé essentiel à la faune locale  et au repos de nombreuses espèces migratoires, bientôt mit en valeur grâce à un parcours pédagogique et à la création d’une école de pèche à destination des enfants.

Pour être les plus connus, le « petit » et le « grand étang » de la Puye ne sont pour autant pas les seuls à couvrir le territoire de la commune ; celle-ci ne compte en effet pas moins de 130 points d’eau, de tailles parfois modeste, mais participant à la beauté et diversité de nos paysage et au respect de la biodiversité.

Citons entre autres aménagements réalisés par les fontevristes, ceux des étangs du Chillou, de Logerie, Duranderies ou du Pinier qui venaient en complément des deux principaux, fournir en poissons frais les religieuses et les moines astreints au maigre perpétuel.

Arrosée par de nombreuses sources aux eaux d’excellente qualité: St Bonnifet, fontaine aux dames … notons que la Puye se situe sur la même nappe phréatique que la station thermale de la Roche-Posay (siège entre autres de laboratoires propriétés de … Loréal).

La Puye : « Parce que vous le valez bien »

Envie d’en savoir un peu plus sur les étangs de la Puye: