L’humeur du Jour

Quid des promesses faites aux élus locaux dans le cadre de la réorganisation des territoires et de la création des nouvelles communautés de communes. Des beaux discours sur l’accompagnement du développement touristique et la volonté de création d’un label pour mettre en lumière la richesse du patrimoine de Grand Poitiers.

               De l’intérêt porté aux familles de l’Est de l’agglomération de Poitiers ; lesquels en plus de s’être vu privées depuis cet hiver d’accès à l’unique établissement culturel de la commune suite à la fermeture de leur bibliothèque municipale, se voient aujourd’hui empêchées de pouvoir profiter comme chaque été et en toute sécurité, de la plage du petit étang faute de maître-nageur.

               Un maître-nageur mit à disposition de la commune durant toute la saison estivale par la communauté de communes du Pays Chauvinois puis l’agglomération de grand-Poitiers. Du moins jusqu’à l’an passé, car après une année charnière qui aurait pu apparaître prometteuse autour des aménagements propriétés de grand Poitiers (nouveaux gérant au bar-glacier-restaurant, maîtres-nageurs détachés de Poitiers, remplacement de jeux de l’air de loisirs); c’est par une simple palette de chantier interdisant l’accès au toboggan aquatique et un discret panonceau (baignade interdite faute de maître-nageur) que sont actuellement accueillis les familles et estivants. Ce malgré une qualité d’eau jugée excellente par l’agence régionale de santé (ARS).

               Des familles profitant depuis des années de l’accès gratuit aux installations, faute de pouvoir emmener les enfants à la piscine de Bonnes, Chauvigny ou de la Ganterie à Poitiers; et une piscine de la Ganterie qui ne devrait pas manquer de maîtres-nageurs cet été, quand la Puye et ses 150 à 200 estivants journaliers apparaissent comme oubliés.

               Ajoutez à cela un Grand étang qui semble peiner à trouver son public faute de communication entre la Mairie de la Puye et la Fédération départementale de pèche, deux projets d’aménagements contestables dans le périmètre historique de l’ancien Prieuré fontevriste du XIIe siècle (dont les 9 éoliennes de la Busisière) ; et vous aurez dressé le tableau d’une belle endormie au patrimoine historique et naturels exceptionnels. Un petit paradis laissé pour compte au coeur du triangle d’or historique de la Vienne, dans le grand Est de l’Éden poitevin.