Mignaloux-Beauvoir

Sortir des ornières de l’histoire
   
Possession de 3 anciennes seigneuries religieuses poitevines (…), lesquelles jusqu’à la confiscation des biens de l’église à la toute fin du XVIIIe siècle en auront façonné le relief ; Mignaloux-Beauvoir apparaît aujourd’hui comme une cité périphérique agréable à vivre.

Bourgade d’à peine plus 460 habitants disséminés sur plus de 2 300 hectares, née du rapprochement des paroisses de Mignaloux et de Beauvoir en 1798, la commune ne prendra son essor sous la pression démographique de Poitiers alors capitale régionale qu’à partir de la seconde moitié du XXe siècle. Une pression qui se traduira par l’installation à ses portes du centre hospitalier régional et du campus universitaire, ainsi que par la cession au profit de Poitiers de quelques 180 hectares de son territoire.

Située au sud-est de Poitiers ; à cheval sur les anciennes voies romaines menant à Limoges et Châteauroux (…), Mignaloux-Beauvoir passera de 700 habitants en 1962, à plus de 4000 aujourd’hui.

Allant jusqu’à acquérir le statut de « commune résidentielle » avec l’apport essentiel du personnel médical et/ou enseignant du centre hospitalier, la commune est à ce jour l’une de celles du département de la vienne à avoir le revenu imposable par foyer fiscal le plus important.

Coté patrimoine, sans toutefois se risquer à la comparaison avec les incontournables Poitiers, St Benoît, Chauvigny ou la Puye, notons que Mignaloux-Beauvoir mérite néanmoins le coup d’œil, ne serait-ce que pour soutenir les efforts de maîtrise de son urbanisation ou pour la préservation de son patrimoine naturel. Un patrimoine historique, naturel et architectural à découvrir le long des chemins de randonnées et/ou circuits de découvertes mis en place par la municipalité.

A voir : Le jardin botanique universitaire et ses 33 hectares ouvert gratuitement au public ; l’église Notre-Dame de l’Assomption et son portail du XIIe siècle classé monument historique. Le manoir hôtel/golf de Beauvoir et son perron du XIXe siècle en pierre de Chauvigny. Le château de la Cigogne du XVIIe siècle (propriété privée interdite au public).

Abonnez vous « Gratuitement » à notre Newsletter